AC PACA Actualités & Documents Contributions

Une tentative de commun en attente de tes retours… par Philippe Madala

madala01Lettre ouverte envoyée aux acteurs chorégraphiques de France et d’ailleurs…

Marseille, le 27 décembre 2013

Bonjour,

Je prend contact avec toi afin de partager un constat, d’échanger et d’entendre, je l’espère, tes retours et imaginer peut-être, une initiative commune et plus collective.

Depuis quelques semaines, une activité politique médiatique et professionnellement chorégraphique circule et s’agite au sein de ses acteurs : Nationalement : les affaires du CNSMDP, du CND (vs Jean-Marc Adolphe) ainsi que Laurent Van Kote et la délégation à la danse / une réaction (non publiée) la lettre ouverte au Ministre de la Culture initiée par Loïc Touzé et Raïssa Kim qui n’est parvenue / la consultation nationale sur l’éducation artistique et culturelle et ses rapports / le retour d’intox sur l’intermittence…

Localement le dernier raout « danse » de Marseille Provence 2013 (DanseM, MOD et son évènement L’Art de la performance, KLAP Maison pour la danse à Marseille, ses questions de danse, son plus pour la danse, 1ère de PSO à Marseille…), le renouvellement de direction pour le Ballet National de Marseille dans l’opacité la plus totale…

Et partout une incertitude et inquiétude sur les budgets alloués à la danse après 2013, une « démocratisation » artistique en panne… Bref rien de bien réjouissant.

Les sujets sur lesquels nous pourrions tenter d’apporter une parole commune sont très vastes, non ? : La baisse des budgets alloués, leur répartition, des règles claires sur les candidatures, nominations, fonctionnements des institutions et leurs structures et labels, la déontologie des lieux et leurs pratiques (une charte ?, des objectifs et règles à initier et faire adopter ?…) / La reconnaissance et place de la danse dans les conservatoires (au même niveau que la musique et pas sous tutelle), mais aussi sa place dans les propositions, négociations et critiques vis à vis du ministère et ses tutelles (de façon autonome plus représentative, pas sous couvert unique des syndicats, ou de l’ACCN ou l’A-CDC, des scènes nationales ou conventionnées…) / L’exemplarité de la diversité chorégraphique et son incapacité à faire évoluer les modes structurelles : la cour de Louis le 14ème de notre ministère et sa délégation à la danse, la structure pyramidal majoritaire qui ne tend pas vers les co-directions, ou modes coopératifs, la « démocratisation » chorégraphique en question, son entre-soi et « hermétisme » suffisant… / Bref j’en passe et des meilleurs…

Que pourrions nous imaginer ensemble et à plusieurs ? Sans trop s’attarder sur les parcours différents, les problématiques de chacun, cela nous tous nous les connaissons et les vivons depuis longtemps… Il s’agit, peut-être, d’organiser une ou des paroles, des analyses et propositions (communes à tous ou au moins à la majorité de nos diversités) et ainsi tenter des actions fédératrices, mobilisatrices et utiles à tous pour tous, des rêvalisables en quelque sorte.

Les sujets rassembleurs ou mobillisateurs et surtout nécessaires ne manquent pas afin d’inciter de véritables mouvements d’une majorité d’individus dans une posture affirmée qu’une autre politique chorégraphique est possible. Et malheureusement, nous ne le faisons pas, enfin maladroitement, un peu chacun pour chaque « chapelle » ou presque sans véritable circulation et confrontation. Majoritairement les réunions et rencontres… où j’ai participé depuis 95 ou à la lecture de quelques comptes-rendus ne m’ont pas donné le sentiment que nous agissions vers une construction du commun. Nous restons dans un entre-soi trop discret sans prise de position affichée et forte, et cela reste assez stérile de mon point de vue, je trouve dommage de perdre tant de temps pour si peu de résultat. Je l’ai encore veçu le 17 nov. dernier lors de la rencontre initiée par le Syndicat Chorégraphes Associés à Marseille.

Mais comment ne pas se perdre en division non plus, nous le sommes déjà tant… Je ne souhaite pas ajouter à la division et au trop peu des représentations collectives des professionnels de la danse. Au contraire, tu sais au combien je suis attaché à avancer sur le travail effectif, les analyses, propositions et surtout des actions concrètes pour d’autres voies et voix à la politique artistique chorégraphique, tout en respectant les paroles et points de vue particuliers, L’ART-trose en 95 avec Frédéric Werlé a été mon point de départ, je pense… ladanse.com en 97 puis AC PACA depuis 2007 et TAC [danses] en 2012.

J’éprouve de véritables travaux et actions au sein d’AC PACA depuis 2007 mais sans te cacher les difficultés rencontrées, la montagne des disponibilités nécessaires, et aussi les disputes salvatrices et constructives pour accoucher d’ACtions communes. Mais c’est AC en région PACA et en réalité AC Marseille à 95%, n’est il pas temps de faire entendre une parole plus large et plus générale au niveau national ? Et tenter de générer ainsi, une meilleure et véritable représentativité et force de propositions de l’art chorégraphique.

Je partage ce courrier avec toi car je connais ton engagement et intérêt politique, j’ai le sentiment que tu pourras entendre cet appel à initier des constructions et actions nouvelles et nécessaires pour et à chacun, un réveil vers des tentatives d’un concret commun.

AC PACA est en réflexion sur la mise en chantier d’initier en co-organisation un « raout », un rassemblement constructif de professionnels (majoritairement chorégraphiques mais pas uniquement) entre mars et mai 2014 sur 1 journée ou 1 journée et demie selon les possibles, ici en région PACA. Un sorte de : 2013 et après ? L’état de la danse à Marseille, en PACA, en France et ailleurs… Nous commençons individuellement à prendre le pouls ici et ailleurs avec des personnes engagées et militantes au niveau de la profession, mais aussi au sein des institutions, des politiques. Cela afin d’envisager une équipe de co-organisateurs, et participants à cette futur rencontre, et sentir ainsi la pertinence et la faisabilité d’une telle entreprise.

C’est pour cela que je te contacte. Que penses tu d’une telle initiative et de tout cela ?
Au plaisir sincère d’échanger avec toi.

Bien à toi
Et bon bout d’an

Philippe Madala
www.ladanse.com – le portail coopératif de la danse
www.ladanse.eu – le site d’AC PACA et de TAC [danses]

PS : Je n’oublie pas les initiatives de : ADADA en Basse-Normandie, les analyses d’Autre(s)pARTs, du SYNAVI, de l’UFISC, des AMACCA et de tant d’autres qui depuis des années oeuvrent à des propositions dans une économie sociale et solidaire.

Pour me répondre en privé, m’écrire directement par mail à pmadala@wanadoo.fr

Personnes qui ont répondues à cette tentative et/ou qui ont apportées une contribution :

  • AC PACA : Anne-Marie Chovelon, Jean-Jacques Sanchez, Christophe Haleb, Hélène Charles
  • Ile-de-France : Daniel Larrieu, Frédéric Lescure, Mié Coquempot, Christine Bastin, Catherine Meneret, Isabelle Terracher, Christophe Martin, Laurence Rondoni, Bérengère Alfort, Brigitte Dumez, Geneviève Mazin, Raphaël Soleilhavoup, Haïm Adri, Nicolas Maloufi, Valérie Gros-Dubois
  • PACA : Bernard Menaut, Geneviève Vincent, Emmanuel Serafini, Marie-Hélène Desmaris, Christine Fricker, Michaël Allibert, William Petit, Claude Aymon, Philippe Murcia, Régine Chopinot, Montaine Chevalier
  • Lorraine : Véronique Albert
  • Normandie : Olivier Viaud, Nicolas Maurel
  • Alsace : Galaad Le Goaster
  • Centre : Mylène Riou
  • Languedoc-Roussillon : Fabrice Ramalingom
  • Pays de la Loire : Marie Lenfant
  • Champagne-Ardenne : Stéphanie Aubin
  • Bretagne : Collectif Danse Rennes, Raïssa Kim

Lire aussi : Rê(v)alisable 2015 – Déroulement – Pré-programme – But / Paroles d’Acteurs Chorégraphiques pour Rê(v)alisable 2015 /  Tenter une initiative commune en 2015 ? / Rê(v)alisable ou tentative d’un commun (hors du commun)

Les retours à « Tentative… » : réponses et contributions – Article privé

retour_ladanseeu

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress